Le prophète de l'islam en imagesVoici une publication récente qui ne va pas passer inaperçue: Le prophète de l'islam en images, un sujet tabou? Ce livre est signé par  Bœspflug François. En quatrième de couverture, son éditeur en donne la présentation suivante:

"François Bœspflug s'attaque avec rigueur et précision à un sujet polémique, voire tabou aujourd'hui. D'où vient la supposée interdiction des images dans l'islam et notamment celle portant sur la représentation du Prophète ? Héritée du décalogue biblique, l'interdiction des images de Dieu ne figure pourtant nulle part dans le Coran ! L'auteur propose de distinguer l'interdiction coranique des idoles préislamiques de celle des images. L'interdiction des « images vivantes » (qui représentent des êtres vivants) est largement post-coranique. Et pourtant les fatwas formulées par les théologiens n'ont pas empêché le développement d'une grande histoire de l'image en terre d'islam. Et l'interdiction de l'image du Prophète est loin de faire l'unanimité parmi les musulmans. On en trouve des représentations dès le Xe siècle. La figure du Prophète apparaît dans l'illustration de nombreux manuscrits de textes historiques, destinés aux cours des califes et des sultans. Il est représenté en pied très souvent, en action, accompagné. François Bœspflug apporte des preuves concrètes, historiques, iconographiques de la représentation du Prophète au cours de l'histoire. Il dénonce le black-out contemporain qui ne correspond pas à la tradition, particulièrement chiite."

L'auteur est un spécialiste de l'histoire des religions. Il s'était déjà fait connaître en 2008 avec une publication similaire :Dieu et ses images. Une histoire de l'Eternel dans l'Art.(cliquer sur ce titre pour un compte rendu plus détaillé).

CIAclfet

Comme on le sait, la question de l'interdiction qui pèse sur les images en islam fait l'objet de fortes controverses. J'avais moi-même ici donné à voir un portrait du prophète comme on en trouve à foison dans les représentations imagées chez les shiites. Le dernier livre de François Bœspflug comporte une bonne vingtaine d'illustrations qui constituent un véritable démenti aux tenants de l'iconoclasme. L'auteur invite les penseurs, les oulémas et les intellectuels du domaine à oeuvrer dans le sens d'une clarification de cette problématique : "(...)qu'attendent les croyants musulmans cultivés, et / ou les islamologues, pour publier un livre de référence sur ce sujet ?"