Voilà une série d'images fondées sur la figure de l'interstice, de l'embrasure, de l'entrebâillement, de l'entre-deux, de l'interface entre deux mondes...Considéré en soi, chaque interstice dégage et entretient de façon inhérente une force d'écartèlement susceptible de casser tous les carcans qui l'environnent. Dans cette perspective, l'interstice est l'antidote de la peau de chagrin. C'est la fissure susceptible de ruiner le système...et la lézarde béante dans le mur de nos certitudes...
Ces images d'une grande banalité ont été réalisées presque à la sauvette depuis une fenêtre qui donne sur un couloir animé par un va-et-vient incessant. Cette ouverture comporte un certain nombre d'annonces et d'avis scotchés à même la vitre. Les traces de ruban adhésif brouillent les traits des personnes qui s'inscrivent dans les interstices...

P1050307 P1050317 V1050285 V1050312 V1050322
P1050298

P1050286 P1050287 P1050288
P1050290 P1050292 P1050294
P1050297 P1050299 P1050303
P1050315 P1050320 P1050321
P1050325 P1050326 P1050328
P1050331 P1050333 P1050348
P1050352 P1050354 P1050357
P1050367 P1050375 P1050376
P1050416

P1050421 P1050414 P1050408
P1050409 P1050403 P1050390
Cliquez sur chaque interstice pour élargir la brèche...