05 décembre 2013

L'ultime portrait

Posté par Too Banal à 20:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 décembre 2008

La ruée vers l'orange

"Pour des raisons difficiles à analyser, le pourquoi pas photographique a changé de sens, comme si la tentation primitive, qui portait avant tout à la prouesse technique, avait été désorientée puis tournée, par force ou par hasard, vers ce qui touche à l'immédiat et au presque rien. Mobilité et légèreté étaient devenues non pas la règle mais la chance. Une liberté nouvelle en appelant nécessairement d'autres, émiettées comme des orages, roucoulant comme des couleuvres, fièvres minuscules et vagabondes (...)" Denis Roche,... [Lire la suite]
15 décembre 2008

Prémonition

Deux ou trois jours avant la date fatidique de la dé-fête des moutons, j'ai fait ces photographies. On devine, jaillissant du fond à droite de la première image, un troupeau qui va vers son cruel destin...Par quelle ironie du hasard ce rouge hémorragique a-t-il pris les devants ?
04 décembre 2008

Qui croira que je suis un vagabond de la nuit dans le jour ?

Prière d'insérer On me reproche d'avoir inventé trop de villes baroques. Trop de harems sophistiqués. Et surtout de jouer outre mesure sur le clin d'oeil.Désormais, le désir est rompu, ô mes amis! Le corps change. Il complote. Je n'y peux rien. Vous non plus. Le voyeur d'hier se fait mauvais musicien. Et si je louche parfois, c'est en désespoir de cause.Demain, je battrai de l'aile pour vous rejoindre.Laissons aux poètes leurs chastes images -recueil de natures mortes. Mon coeur ne saigne point. Je marche en titubant et... [Lire la suite]
03 décembre 2008

Jusqu'à la lointaine ligne d'ombre de l'horizon...

Cliquez sur chaque image pour la voir en grand "Un grand livre est un coffre-fort plein. Le premier inventaire secoue: élan, surprise, dépaysement, interrogation, en résumé plaisir absolu. Il est là. Il vous appartient. Ses pouvoirs de langage vous ont investi, personne ne peut vous voler ce genre de trésor. Mais le jour vient où l'on juge intéressant de le rouvrir pour  en vérifier les comptes. J'avais découvert Les Vagues de Virginia Woolf à l'époque de sa parution en français (traduit par Marguerite... [Lire la suite]