04 décembre 2008

Qui croira que je suis un vagabond de la nuit dans le jour ?

Prière d'insérer On me reproche d'avoir inventé trop de villes baroques. Trop de harems sophistiqués. Et surtout de jouer outre mesure sur le clin d'oeil.Désormais, le désir est rompu, ô mes amis! Le corps change. Il complote. Je n'y peux rien. Vous non plus. Le voyeur d'hier se fait mauvais musicien. Et si je louche parfois, c'est en désespoir de cause.Demain, je battrai de l'aile pour vous rejoindre.Laissons aux poètes leurs chastes images -recueil de natures mortes. Mon coeur ne saigne point. Je marche en titubant et... [Lire la suite]