14 décembre 2008

Je m'en flous royalement!

Frédéric Lambert :"S'il fallait résumer l'histoire des regards, et très rapidement, on pourrait écrire qu'il y a ceux qui s'attachent à l'objet représenté (un visage, une forêt) et les autres qui ne peuvent s'arrêter en si bon chemin et préfèrent la liberté d'aller plus loin que l'objet représenté (un visage, une forêt), pour voir l'objet photographié (un visage photographié, une forêt photographiée). Ce dernier regard est souverain dans la mesure où il prend deux fois du plaisir : à la source de l'objet, et à celle de la... [Lire la suite]