11 juin 2008

La vache qui rit est-elle soluble dans la mémoire collective ?

Cliquez sur l'image pour voir la vache grandeur nature!  
Posté par Too Banal à 17:09 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

02 juin 2008

Voir la vie en roseau

     
Posté par Too Banal à 23:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
29 mai 2008

Jolie, coiffée, parée comme s'il pouvait la voir...

Sous Notre-Dame-de-la-Garde, la ville s'étale dans la lumière. Le port scintille. Au large, des bateaux font le berger pour les moutons de la mer. Jolie, coiffée, parée comme s'il pouvait la voir, elle est à ses côtés. Tous deux sont immobiles, graves, descendus en eux-mêmes. De son bras parfumé, de ses doigts soignés, de ses ongles laqués, elle montre ce qu'il ne peut voir. Ce que jamais il ne pourra voir. Ses gestes sont pour lui. Belle pour lui, elle lui parle dans l'éclair de sa bouche attirante. Elle... [Lire la suite]
Posté par Too Banal à 16:12 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
13 avril 2008

Dima je t'aime

Mon amour, je préfère, à la patrie, les roses,Et j'aime plus les magnoliasQue gloire et que vertu.Pourvu que la vie ne me lasse point, je laisseLa vie passer sur moiPourvu que je reste le même.Celui à qui plus rien n'importe, que lui importeQue l'un perde, que l'autre gagne,Si toujours rayonne l'aurore,Si chaque année c'est au printempsQue paraissent les feuilles,A l'automne qu'elles périssent ?Le reste, ces autres  choses que les humainsAjoutent à la vie,Que font-elles croître en mon âme ?Rien, sauf le désir d'indifférenceEt la... [Lire la suite]
Posté par Too Banal à 08:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
10 avril 2008

Deux tiers de l'humanité en dehors du poème

VIRUSLe trou d'ozone se trouve dans les versil y a un fleuve pollué un emphysèmela ville agonisante et deux tiersde l'humanité en dehors du poème.Il y a un virus dans les syllabes d'avrilun poison dans le rythme et dans le motil y a des oiseaux qui apportent Tchernobylet l'eau qui parlait ne parle plus.Dans la terzza rima altération génétiqueil y a une araignée qui chante comme une alouetteles jambes en l'air Hegel et l'esthétique. Voici l'enfer. Il n' y a plus Virgilepour me guider vers un royaume d'harmonie.C'est pourquoi mon... [Lire la suite]
Posté par Too Banal à 16:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
04 avril 2008

Rester sur le carreau

Parfois, en ces jours à la lumière exacte et parfaite, En lesquels les choses ont toute la réalité qu'elles peuvent      avoir. Je me demande à moi-même lentement Pourquoi je vais moi aussi jusqu'à attribuer De la beauté aux choses. De la beauté, une fleur en aurait-elle par hasard ? Un fruit aurait-il par hasard de la beauté ? Que non: ils ont couleur et forme Et existence, rien de plus. La beauté est le nom de quelque chose qui n'existe pas. Que je donne aux choses en... [Lire la suite]
Posté par Too Banal à 20:07 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
29 mars 2008

Faut-il bazarder le hasard ?

Cliquez sur les images pour hasarder le bazar...
Posté par Too Banal à 17:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
24 mars 2008

Sous l'oeil rond du dragon

Non ! Il ne s'agit pas du match du siècle! Il ne s'agit pas non plus des lions de la tasse se mesurant aux piliers de Zanzibar ! C'est un match entre enfants du quartier qui taquinent le ballon. L'arbitre est tout bonnement un dragon! Cliquez sur les images pour voir le dragon à l'extrême droite
Posté par Too Banal à 22:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]