13 janvier 2008

J'ouvre une porte...

La présence J'ouvre une porte sur la terre J'allume le feu de la présence dans les nuages qui se croisent ou se poursuivent dans l'océan et  ses vagues amoureuses dans les montagnes et leurs forêts dans les rochers créant pour les nuits gravides une patrie de cendres de racines de chants, de tonnerre et de foudre brûlant la momie des âges Adonis
Posté par Too Banal à 23:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

10 janvier 2008

Juste derrière la porte...

(...)un paysage ne sera jamais un théorème, un chiffre ou une géométrie. C'est un vertige, une marche, une sensation et des fois une musique. (...) Il est des paysages comme une fête. Gilles Lapouge, L'encre du voyageur, Albin Michel, 2007, page 245.
Posté par Too Banal à 22:06 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 janvier 2008

Système D

Chacun fait ce qu'il pneu...
Posté par Too Banal à 21:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 septembre 2007

Réouverture prochaine

Posté par Too Banal à 21:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 juillet 2007

Aimez-vous un ptypo Dylan ?

Pour dialoguer avec cette image, je vous invite à écouter et à visualiser cette animation en cliquant ici
Posté par Too Banal à 18:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 juin 2007

Le visage du mur

Au- dessus de l’atelier de mon père était un vaste grenier sonore comme une cale de navire. Une large fenêtre, dominant toute la cour aux moutons, permettait de voir, au- delà des toits, par là-bas loin, le scintillement de la rivière, le sommeil des collines, et les nuages qui nageaient comme des poissons avec de l’ombre sous le ventre. On ne pouvait vivre dans le bas de notre maison qu'en rêvant. Il y avait trop de lèpre de terre sur les murs, trop de nuits qui sentaient le mauvais champignon, trop de bruits dans l'épaisseur... [Lire la suite]
Posté par Too Banal à 19:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

11 mai 2007

VADROUILLE ATLASSIQUE

...La suite ailleurs...
Posté par Too Banal à 16:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
01 avril 2007

Paradigme de la ruine

Une demeure se construit une autre s'use les livres tombent en poussière tout se mélange dans le discours du bavard négligent temps-sable coule fêtes vendanges anniversaires le silence épaissit la lumière ciel amplifié temps nul qui tisonne sa braise dans la pupille du veilleur il est toujours possible de chiffrer le désastre ou l'échange arithmétique chaque langue tas de pierres et tas de mots chaque temple ignorons à jamais ce qui entrave car le vent souffle éternel... [Lire la suite]
Posté par Too Banal à 22:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
18 décembre 2006

Les grands trous bleus...

Le dernier post chez Photoeil est intitulé " A Bluetiful Day " et l'image proposée est accompagnée du célèbre poème " L' AZUR " de Stéphane Mallarmé... A la lecture de ce poème hanté par l'azur (terme issu de l'arabe ['azraq] et qui désigne la couleur bleue ) j'ai été interpellé par le 16ème vers mallarméen qui dit sur un ton perçant voire fracassant : Les grands trous bleus que font méchamment les oiseaux. C'est, tout à fait à propos, ce que illustre la photo suivante : Voilà une belle échappée... [Lire la suite]
Posté par Too Banal à 16:10 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
07 décembre 2006

Interstices

Posté par Too Banal à 16:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]