P1130830P1130831Dans le cadre de la troisième édition des rencontres internationales de la photographie de Fès, le photographe Nabil Boutros expose à la galerie Rio une série de  portraits photographiques. Le photographe a pris comme modèles quatre dramaturges africains (Koffi Kwahulé, Dieudonné Niangouna, Marcel Zang et Koulsy Lamko). Sur certaines photographies, on peut lire une réflexion  tirée de l'oeuvre de chacun de ces auteurs. Ainsi, l'une d'elles porte dans la partie inférieure du tirage ce message : " C'est dans le corps absent que commence la vraie tragédie" (cliquez sur l'image en haut à droite pour voir cette image). Cette galerie est en réalité une ancienne scierie désaffectée transformée pour l'occasion en espace d'exposition. Ce matin, je m'y suis rendu (en dehors du vernissage) pour pouvoir dialoguer en tête à tête clair et limpide avec les oeuvres...Malheureusement, il y avait trop de réflexions parasites! Ces dernières étaient animées par des techniciens qui étaient en train de monter une tente-studio!

P1130839 P1130837 P1130838
P1130841 P1130843 P1130846
P1130847 P1130844 P1130850
P1130848 P1130851 P1130854
P1130855 P1130856 P1130857
Cliquez sur chaque image pour la voir en grand

Je reviendrai dans un prochain billet et de façon plus approfondie, sur ces réflexions...