huntsmanDans son Journal de travail portant sur la période qui se situe entre le 20 février 1997 et le 19 février 1998, voilà ce que l'auteur, Arnaud Claass,  a écrit à la date du 25 mars :
<< Un ancien psychanalyste lors de mon vernissage à la Galerie de  Beaux-Arts de Nantes: " Vos images montrent que, contrairement à ce que l'on pense en général, l'organique a plus de permanence que le minéral. Ce corps nu montre une femme qui semble atteinte par la douleur. Derrière elle, le mur est traversé par une fissure. La femme finira par  vaincre la douleur, tandis que le mur se craquelle inexorablement. De la même manière, cette autre image nous montre une dégradation irréversible, mais aussi une bande d'herbe et de feuilles, c'est-à-dire la renaissance cyclique du végétal. Regardez la permanence du Bacille de Koch: il est toujours présent après des centaines de milliers d'années. On le croyait définitivement éradiqué, mais en ce moment il réapparaît. C'est toujours la vie organique qui l'emporte. Chacun de nous dans sa finitude, est une parcelle de cette vie, et si contrairement à l'arbre, nous savons que nous allons mourir, la conscience de cette continuité peut nous sauver. Lorsque nous aurons compris cela, nous pourrons habiter vos images"
Nantes: la rue du Bon-Secours abrite un sex-shop.>>

P1110936
Cliquez sur l'image pour la voir en grand