Je n'ai nullement l'intention de vous parler ici de ce fameux film qui avait marqué en son temps (1930) les esprits : King Kong. Ni de son plus récent remake réalisé en 2005. Mais de l'usage publicitaire qui peut en être fait.
J'avais déjà remarqué que certaines entreprises nationales lancent fréquemment des campagnes d'affichage fondées sur un large bestiaire. Dans ce domaine, le best of de la bestialité revient indiscutablement à une banque spécialisée dans le crédit! A chaque fête du sacrifice d'Abraham, le mouton se dresse fièrement sur leurs affiches pour narguer le pauvre citoyen qui n'a pas de quoi s'acheter un  petit kilo  de viande...A ce propos,  j'avais déjà traité le sujet: ici .

L'affiche du présent billet évoque par certains côtés le fameux slogan qui a fait les beaux jours d'un célèbre hypermarché français : "Mammouth écrase les prix" ! Dans un contexte économique mondial frappé par la débandade financière et par la débâcle des systèmes bancaires, notre banque recourt à l'image du gorille féroce censé réduire en poussière le taux d'intérêt ! Par un petit tour de passe passe dont les publicitaires raffolent, on constate sur l'affiche que la main droite de la bête n'enserre plus d'un geste transi d'amour la belle Ann mais une vulgaire et inerte pancarte. A l'évidence, ce message publicitaire  ne cible pas n'importe qui! Mais un citoyen cultivé, cinéphile et averti! Le pauvre analpha-bète qui coure les rues risque fort de faire l'amalgame, à chaud,  avec les images récentes de la  destruction massive et aveugle de Gaza...

Toujours est-il que dans la conjoncture actuelle où le Mammouth n'écrase plus les prix, il ne reste à King Kong qu'à écraser les prouts...puisque comme le dit si bien une expression marocaine pour qualifier une persone qui ne possède pas un sou vaillant, sonnant et trébuchant : "il est frappé par le prout" ( darbâh el 7azqa )...

A bon entendeur, salut!...

pub_credit

Cliquez sur King Kong...