Nous ne voulons
Ni ascenseur pour la tour de Babel
Ni monument a soldat inconnu
Ni ciseaux
Dans l'attente d'un poème
Qui nu s'insurgerait
Contre la rime.

berger_de_l_Atlas3W

Cours nuit triomphale

Les étoiles du matin te poursuivent.

Il se peut

Que l'homme parte sans retour

Mais revienne pendant la nuit.

Qu'il tressaille

Et ses yeux s'ouvrent

Sur la différence.

berger_de_l_Atlas1W

Nous voulons

Midi à minuit

Une lune dans les bras du soleil

Des salles où la lumière du jour

Ne s'accointe avec le frisson

Et la balafre de la peur.

Nous emporterons

La promesse et le doute

Dans l'autre monde

Vers les vivants.

berger_de_l_Atlas2W

Ce que nous voulons

Est déjà sur la terre.

Ni tête

Ni main

ni bras

Ni même cet héritage.

Mais une mèche de l'histoire

Lissée au gré des feuilles.

Abdul Kader El Janabi

Abdul Kader El Janabi  est un  poète irakien né à Baghdad en 1944. Traducteur en arabe de Paul Celan, Benjamin Péret, Joyce Mansour et de divers poètes américains. Il a publié plusieurs recueils de poèmes, différents essais critiques et a été fondateur et directeur de revues d'inspiration surréaliste, notamment "Al-Raghba al-ibâhiyya" (Le désir libertaire) et "Farâdis" (Paradis), interdites dans les pays arabes pour leur approche critique des questions religieuses et sociales. Il est l'un des rares poètes arabes à ouvrir un dialogue direct avec les poètes israéliens. Il vit en Europe depuis 1970. Son livre "Horizon  Vertical" publié aux éditions  Actes Sud, retrace son parcours de poète à la frontière de diverses cultures. (Sources : Le poème arabe moderne, anthologie établie et présentée par Abdul Kader El Janabi, préface de Bernard Noël, Maisonneuve & Larose, page191).

Les trois photographies qui illustrent ce poème ont été prises sur les hauteurs du moyen Atlas. Elles montrent parfaitement que l'homme est le produit de son milieu. Ces graffiti, en tant que mode d'expression libre, illustrent l'univers quotidien d'un berger en compagnie de ses animaux au milieu d'une nature ingrate ...

Cliquez dessus pour mieux les déchiffrer.