Viens cache-toi là
juste derrière mon coeur
tu y verras à travers
la vie aux longues dents.

Pourquoi le soleil est si petit
dis-tu avec tes mots d'enfant
pourquoi n' y en a-t-il pas
                                    pour tout le monde
pourquoi le ciel est si bas
que mes jouets s' y pendent ?

Pourquoi cette pluie de boue, de foetus
et d'amants désemparés sur la ville ?
Ces femmes qui ne voilent plus
que leur nombre
allongées jusqu'à l'autre
pour un verre, un rêve
                               un mégot ?

Pourquoi cette dame si jeune
sur ce chemin si nu
vers cette maison sans fenêtres ?
Pourquoi ces couloirs, ces rideaux
ces barreaux
cette solitude
ce parloir ?

poup_e_pendue0013

Mais patience dis-tu, Patience
il fait déjà si tard dis-tu,
que l'eau se désenlace
qu'au coin des rues les hommes
piaffent et soufflent sur leurs doigts
en guettant dis-tu
la première étoile
                        désamorçant l'aube.

Poème de Rachida Madani (2006) Blessures au vent, Clepsydre, éditions de la différence.